Couture sur Cuir

Nouveauté à cette rentrée

nous vous proposons de réaliser vos réparations en coutures sur Cuir, changement de fermeture éclair sur vos vêtements ,sac à main , botte

  • réalisation d’ourlets, raccourcir vos manches, changer vos doublures ou les réparer.

une demande particulière

-contactez nous par mail avec une photo de l’article en question et nous vous donnerons une réponse sur nos possibilités et tarifs.

 

 

Dernière Realisation

Coloration d’une paire de chaussures en double teinte pour le Pilote Jean François Baldé au départ du grand Prix de France  Motos de 2017 

chaussures bleu/rouge pour costume bleu/blanc/rouge pour le départ du grand Prix

 

Cuir Lisse

Dépoussiérage toutes les semaines à l’aide d’un chiffon humide.
Entretien trimestriel (NETTOYAGE et PROTECTION) à l’aide de produits adaptés.

 

Développement et explications :

 

La définition : « cuir lisse » englobe tous les cuirs hors le Nubuck ou le cuir façon daim. Cela comprend la plupart des cuirs présents en recouvrement sur le marché des sièges. (cuir naturel, pigmenté etc.)

Le cuir lisse est un matériau naturel qui est plus ou moins protégé en sa surface en fonction de son type de finissage.
La beauté des cuirs provient des pigments, colorant et vernis qui sont appliqués en leur surface.

 

De finissage naturel ou pigmenté, tous les cuirs ont besoin d’un entretien qui vise à préserver leur état physique et esthétique. Le non-entretien mène irrémédiablement vers un vieillissement prématuré du cuir : usure de surface, décoloration, craquèlement, dessèchement etc.

 

Les facteurs qui nuisent à un cuir sont nombreux :

  • Les agressions physiques : Abrasion, frottements, élongation liées à l’usage des sièges.
  • Les agressions diverses : Taches, salissures, poussières grasses ou sèches, transfert de couleur ou d’apprêts provenant des vêtements etc.
  • Les agressions chimiques : Résidus de transpiration plus ou moins acides, pommades corporelles contenant des solvants organiques, laques ou produits de traitement pour le cuir chevelu etc.

 

Même si elle n’est pas visible, la poussière se dépose sur les canapés de la même manière que sur un meuble.
Un siège subit au quotidien le contact avec le corps et les vêtements de ses utilisateurs.
Sans entretien régulier, le cuir va insidieusement emmagasiner une multitude de micro-matières ou salissures qui vont s’agglutiner et former un amalgame en surface du cuir.
Acide ou basique cet amalgame va lentement agresser le cuir et modifier son état physique : Déstabilisation des vernis qui vont devenir moins souples et moins protecteurs, agression des colorants et pigments, déstabilisation des pigments, dessèchement de la peau etc.
Cette usure est insidieuse et démarre dès les premiers jours d’utilisation.
Elle n’est pas forcément visible au début mais fait lentement son œuvre et lorsqu’elle devient perceptible il est souvent trop tard pour entreprendre un soin préventif. Seul un soin curatif astreignant et coûteux pourra stabiliser le cuir altéré.

 

Seule une méthode d’entretien préventif peut lutter efficacement contre ce phénomène.

 

Pour éviter que les micro-salissures ne stagnent en surface :

NETTOYEZ VOTRE CUIR avec méthode

Une lotion de nettoyage adaptée est une lotion au PH neutre qui élimine salissures, taches diverses sans agresser le cuir et sans laisser de résidus nocifs pour le cuir.
Pour éviter l’usure et l’altération prématurée :

PROTEGEZ VOTRE CUIR avec les produits adaptés.

Les crèmes de soin isolent le cuir des agressions externes, frottements, taches, agressions chimiques etc.
ENTRETIEN PREVENTIF DU CUIR

Entretien idéal : Il se réalise périodiquement, même si l’état esthétique du cuir semble visiblement correct. Votre salon se salit de manière progressive et insidieuse sans que cela soit forcément visible (poussières ambiantes, contact avec les vêtements plus ou moins nets, résidus de sudations corporelles etc.). Ces micro-salissures accumulées en surface du cuir agressent chimiquement et physiquement le finissage de votre cuir. Lorsque le phénomène est visible c’est que le degré de salissure est déjà bien avancé et qu’un effet d’usure est déjà en cours. Seul un entretien préventif régulier permettra de préserver votre cuir de manière efficace.

 

METHODOLOGIE POUR UN ENTRETIEN PREVENTIF EFFICACE

 

Toutes les semaines :

Dépoussiérage du cuir à l’aide d’un chiffon humide non abrasif.
Cette opération hydrate le cuir et élimine les poussières sèches et les taches solubles à l’eau afin qu’elles ne s’accumulent pas en surface du cuir.
Trempez le chiffon dans de l’eau, essorez le légèrement et passez-le uniformément sur les parties des sièges en contact avec les utilisateurs (assises, dossiers, accoudoirs).
Rincez régulièrement le chiffon afin d’éliminer les salissures matières dissoutes et récupérées par le chiffon et l’eau.
Laissez sécher.

 

Tous les trimestres (à chaque changement de saison) :

 

1/ Nettoyage à l’aide d’une lotion de nettoyage.
Cette opération élimine les taches grasses, les résidus de transpiration, le sébum et les micros-salissures, afin que ces substances ne s’accumulent pas et ne viennent chimiquement déstabiliser le surfaçage du cuir.
L’opération de nettoyage doit être suivie d’une opération de rinçage afin de ne laisser aucun résidu sur le cuir.

 

2/ Protection de votre cuir à l’aide d’une crème de soin.
La crème de soin est à appliquer uniformément en surface du cuir sec après nettoyage.
Elle contient des résines de protection, des cires et substances spécifiques assouplissantes pour le finissage des cuirs.
En se fixant en surface du cuir, elles forment un réel soin et un écran de protection.

La durée de vie de cet écran protecteur n’est pas éternelle. Lors de l’utilisation des sièges, l’écran protecteur va s’estomper progressivement.
Pour maintenir une protection permanente sur le cuir, il est conseillé de respecter au minimum un entretien préventif trimestriel afin de régénérer l’écran protecteur.

 

Nota :
Si le coloris de votre cuir est clair, vos sièges nécessiteront un entretien plus fréquent que l’entretien trimestriel préconisé. Rapprochez les opérations de nettoyage et réalisez-les tous les deux mois si besoin.
Si votre cuir est grainé, utilisez une brosse douce afin de bien assainir le cuir dans le creux des nervures lors de l’opération de nettoyage. Les salissures stagnantes dans le creux des nervures ternissent le cuir et accélèrent le vieillissement des finissages cuir.

Les produits préconisés par RAVIVCOLOR conviennent parfaitement à l’entretien des cuirs lisses.
Elaborés en phase aqueuse et en collaboration avec des spécialistes de la tannerie, les produits respectent les cuirs actuels et apportent à leur finissage un réel soin préventif.

Nubuck

Le Nubuck et le velours ont la particularité d’être des cuirs poncés en surface avec un toucher plus ou moins doux. Les avantages sont une prise en main agréable et chaude ainsi qu’une belle structure. Le désavantage est leur sensibilité. Le daim devient avec le temps brillant et gras et est beaucoup plus sensible aux taches et se décolore plus rapidement.

Si le velours est encore neuf et requiert des soins, nous vous recommandons notre gamme de brosse pour le nettoyage et notre raviveur de couleur ( non présent sur le site, fabrication à la demande). Il maintient le cuir et le protège afin d’éviter que celui-ci s’assèche et ne décolore. S’il existe des risques de tache, le cuir devrait être traité en plus des soins avec notre Imprégnateur daim et textiles . En cas de fortes sollicitations, une imprégnation est nécessaire après un an au plus tard, et plus fréquemment par la suite.

Les cuirs déjà tachés ou brillants devraient être nettoyés et soignés avec un Tampon abrasif et une gomme Nubuck avec lesquels le cuir peut être nettoyé et à nouveau poncé. Le cuir redevient ainsi plus régulier et velouté.

Des nettoyants humides ne sont pas conseillés sur le velours. Le cuir devient mouillé, l’effet nettoyant est faible et il y a un risque existant de formations de taches (bords). Des housses de cuirs amovibles peuvent être nettoyées avec notre Nettoyant concentré pour le cuir et les peaux ( Marque Colourlock ) à la main ou dans une machine à laver. Faire également une imprégnation par la suite est conseillé.

Chez les velours légèrement gras où le ponçage avec le Tampon abrasif n’est pas suffisant, on « effleure » très légèrement la surface avec un chiffon légèrement imbibé d’Essence de nettoyage cuir ( Colourlock ), afin de faire disparaître les endroits brillants. Attention : ne pas frotter trop fort, ni trop humide, et toujours laisser sécher entre-deux.

Des traces de gras ou d’huile récentes et endroits très gras devraient être supprimés avec notre Flacon absorbeur de graisse ( taches et absorbant graisse) sur demande ( fabrication spéciale).

Les cuirs sombres, pas trop décolorés peuvent être rafraîchis avec notre Coloration Nubuck, coloration pour les cuirs velours et daims. On nécessite par expérience 1 litre de coloration pour une garniture complète, étant donné que les cuirs en daim/velours sont fortement absorbants.

Malheureusement ces cuirs sont très sensibles. Après un nettoyage et soin, ils ne seront plus jamais comme neuf. Avec les produits recommandés, vous aurez tout ce qu’il vous faut afin de pouvoir traiter par vous-même ces cuirs.

Des décolorations extrêmes ou des salissures trop importantes devraient être traitées en Atelier. Demandez-nous .

Vinyle ( Simili cuir)

Nettoyage

Démontez la tapisserie d’ameublement  aussi loin que possible.

Dépoussiérez les parties avec un aspirateur ou avec l’air comprimé. L’air comprimé est meilleur pour le nettoyage des plis et des bords sifflants. Enlevez toute poussière restante avec un pinceau.

Utiliser la gamme de produits spécifiques Simili / Skai de la Marque  STARBRITE ( Nautisme ) et Ravivcolor ( pour tous le reste )

 

Coloration

Utiliser la gamme de produits Ravivcolor « spécial Simili et plastique  » ( fabrication possible sur échantillon de 5 x 5 cm )présente sur la page « Produits  » notre site internet

Cuir Aniline

Le cuir aniline absorbe les corps gras de la peau et des cheveux sur la surface ou il y a  contact de la peau.

Ce cuir de très grande qualité doit au préalable etre traiter avec une protection Aniline.

 

Dans le Cas de zone décolorées, il doit  être soigneusement dégraissées à l’absorbeur de graisse. Cela permettra d’éviter la séparation des couleurs. Les zones de pré-gras premier nettoyage avec de l’essence de cuir. Puis l’absorption des graisses dans une couche de 3-5 mm d’épaisseur de corps gras à appliquer et masser doucement. Ensuite, laissez sécher les surfaces traitées  pendant plusieurs heures.

Pendant le séchage des zones sombres peuvent apparaitre, cela vous indique que sur ces parties il faudra encore traiter car la surface regorge de gras / graisse.

 

Une fois que les cristaux sont secs, aspirer la surface et nettoyer avec un solvant.

Continuer le traitement jusqu’à l’apparition de cristaux uniquement blancs.

Ce traitement peut durer plusieurs jours.Cuir Aniline

Armes

1. Qu’est-ce qui nuit aux cuirs anciens?

La sécheresse: Les cuirs anciens perdent l’eau liée dans les fibres à cause de la sécheresse.

Ils deviennent alors cassants, gercés et se ratatinent. On ne peut dès lors pratiquement plus remédier à ces dégâts, sinon partiellement et moyennant d’efforts considérables.

Ne jamais entreposer les cuirs anciens dans un endroit avec moins de 35% d’humidité!

La moisissure: Un degré d’humidité trop élevé, c’est-à-dire de plus de 70% provoque de la moisissure qui détériore le cuir, étant donné que celle-ci se nourrit des protéines et de l’acide gras qui résulte de l’oxydation des matières grasses non stabilisées (graisse végétale ou animale qui est contenue dans la plupart des produits d’entretien). A part cela, l’hydrolyse provoque le rétrécissement et la destruction définitive du cuir.

Une humidité entre 45 et 65% ne nuit pas aux cuirs anciens Ceux-ci sont à entreposer dans un endroit bien aéré, ne jamais les entreposer dans des sacs ou des récipients fermés!

 

La lumière et les températures élevées: Si les objets en cuir sont exposés à des effets de lumière et de températures extrêmes, le processus de destruction est accéléré.

Les cuirs anciens sont à entreposer dans une ambiance de 18°C  à 20 °C!

L’usure mécanique: Les vieux cuirs sont comme les vieilles personnes, les plier peut faire du mal.

Eviter les usures extrêmes

 

La saleté et le manque d’entretien: Les salissures sont des foyers d’oxydation qui nuisent aux cuirs et le manque d’entretien accélère le processus de dégradation.

A nettoyer seulement s’il y a vraiment une salissure. Un entretien régulier mais mesuré prolonge la duré de vie de vieux cuirs!

 

2. Comment entretenir ?

Remarque liminaire: Avant tout application de produits, faire toujours, pour autant que possible, des essais sur une partie peu visible de la surface à traiter. De très vieux cuirs ne sont pas toujours tannés conformément aux règles de l’art, de sorte qu’on ne peut pas exclure à 100% des altérations indésirables

Le nettoyage: L’ancienne graisse et les saletés grasses sont à essuyer légèrement, mais à plusieurs reprises, au moyen d’essence purifiée. Ne pas employer de nettoyant aqueux.

 

La neutralisation et la stabilisation: Si le cuir a été décoloré ou asséché, par la sueur des mains ou des produits d’entretien inadéquats par exemple, il faut d’abord le neutraliser, avec beaucoup de précautions, avec un mélange d’une part d’essence de vinaigre et de deux parts d’eau. Ne pas tremper, mais essuyer légèrement avec un chiffon humide, et répéter l’opération.  Si le cuir présente déjà des moisissures importantes, on peut employer un mélange d’une part d’essence de vinaigre et d’une part d’eau. Mais attention: si le cuir est devenu poudreux, spongieux ou rougeâtre, il est fort probable qu’il existe un dégât irréparable. Ces dégâts peuvent être provoqués, surtout, jusqu’au milieu du 19e siècle, par l’application d’acide sulfurique et de produits de tannage non stabilisés lors de la fabrication du cuir.Pendant cette période on employait, à coté des produits de tannage usuels également des produits bon marché importés des colonies  L’emploi des teintures naturelles fut remplacé par de nouveau produits synthétiques. Pour ces  teintures on devait employer des acides pour la fixation, comme par exemple l’acide sulfurique, ce qui, à la longue, avait des effets négatifs sur la stabilité des produits de tannage bon marché.

 

La conservation

Après les différentes interventions énumérées précédemment, le cuir sera traité, sur sa surface extérieure, c’est-à-dire le côté cicatrisé, avec une graisse synthétique non acide (comme p.ex. la graisse pour cuir Elephant), ou avec de la vaseline non acide. A appliquer en couche mince, laisser pénétrer et polir avec un chiffon en laine. Le côté intérieur du cuir sera traité avec un produit huileux soluble à l’eau, produit dit huile de tanneur. Cette huile (à raison de 20%) sera mélangée avec de l’eau (80%) et vaporisé au moyen d’un pulvérisateur. Ce procédé a l’avantage que les fibres du cuir asséchées et encollées absorbent de nouveau de l’humidité et que les particules de graisse diluées dans l’eau se déposent dans les fibres du cuir. En cas de cuir extrêmement durci, ce procédé est à répéter à plusieurs reprises, car la solution d’eau grasse doit impérativement pénétrer dans le cuir. L’effet sera plus efficace encore si on procède à un léger massage du cuir, et la pénétration sera également plus efficace si l’on rend la surface intérieure plus rugueuse avec une brosse métallique ou du papier émeri.

Attention!  Ne jamais sceller la face intérieure d’un cuir durci avec de la graisse, celle-ci n’ayant aucun effet de pénétration. L’emploi de matières grasses végétales ou animales dans les produits d’entretien, mis sur le marché par les fabricants de chaussures et d’articles pour le sport équestre convient pour les produits en cuir neuf, il provoque  par contre des dégâts dans le traitement des cuirs anciens.

 

L’amélioration de la surface extérieure

Les petites fissures ou  égratignures peuvent être obturées, après dégraissage, avec une colle spéciale pour cuirs (vendue dans les magasins spécialisés dans la chaussure ou par le cordonnier)

Attention!  En aucun cas il ne faudra prendre une colle rapide ou colle minute car celles-ci risquent de détruire le cuir. Les adaptations de couleurs, travaux d’enduisage et l’embellissement des surfaces à la cire ne devraient pas être exécutés par un amateur. Pour l’exécution de ces travaux, mieux vaut avoir recours à un spécialiste expérimenté qui dispose des connaissances nécessaires et des produits accessoires appropriés.

 

Le Contrôle

Si le cuir a été correctement traité et se trouve dans un bon état, il n’a besoin que d’un seul contrôle superficiel par an. Un léger essuyage avec le mélange vinaigre/eau, suivi, de temps en temps d’un léger passage avec la graisse Eléphant ne peut être que favorable. Si par contre des traces de moisissures apparaissent, cette procédure est à intensifier.

Utiliser le Rückfetter 250 ml (Licker Oil/L’huile de graisse) Art.No. 224081

 

Un mélange de 80% de l’eau chaude (ca. 20°C, pas trop chaude) et 20% d’huile. Traiter deux a trois fois, mais pas trop de liquide et laisser un jour entre les traitements.

 

Le « Rückfetter » est plus doux que le « Softener » pour  les vieux cuir.